Chiffres nautisme

Texte Danilus

Images : copies d'écrans depuis www.ecologie.gouv.fr

 

Scruter des statistiques peut sembler une activité frivole, n’empêche que c’est parfois utile pour avoir quelques idées pas trop biaisées par nos lectures, même avouables.

Savez-vous quels sont les bateaux qui se vendent le plus en France métropolitaine pour les eaux maritimes? Bien sûr : des bateaux à moteurs ! Des gros ou des petits ? Et bien là c’est plus difficile, car les revues nautiques nous abreuvent de carènes de plus en plus grosses et de plus en plus chères, mais au 31/08/2020, il y avait 587 524 unités de moins de cinq mètres immatriculées pour 18 944 unités de plus de douze mètres, soit trente fois plus. Ces chiffres proviennent du site officiel du gouvernement français (liens en bas de page).

Screenshot 2020 11 29 la plaisance en quelques chiffres statistiques plaisance 2020v2 pdf

Évidemment, on parle de stock, tous les bateaux quelle que soit leur date de production. Il y a même des épaves qui n’ont jamais été déclarées détruites, et les quelques coques qui dorment sous la poussière dans des granges. Mais le monde change. Voici les enregistrements de cette année 2019/2020 :

>> Cliquez sur les images pour les ouvrir en plus lisibles

Screenshot 2020 11 29 la plaisance en quelques chiffres statistiques plaisance 2020v2 pdf 1

La part belle est toujours pour les moteurs, mais la progression relative des gros bateaux par rapport aux sans-grades est flagrante. Entre les moins de 5 mètres et les plus de douze, l’écart n’est plus que de un à six au lieu de un à trente.

Les curieux pourront se demander quel peut bien être le mode de propulsion qui ne soit ni moteur ni voile pour 817 « autres ». La réponse « avirons » me paraîtrait surprenante pour des bateaux enregistrés, mais sait-on jamais ?

 

Bateaux2020par paysconstructeursParmi ces nouvelles immatriculations, intéressons-nous aux bateaux de la catégorie C qui concerne nos voilavirons les plus courants. En gros il y a neuf bateaux à moteurs pour un voilier, ce qui correspond à la constatation que j’ai faite en comptant les embarcations au mouillage vers chez moi : cinq voiliers pour cinquante bateaux.

Si on s’en tient raisonnablement aux éoliens, on note que la part belle est faite aux producteurs français (281), mais que la provenance du Royaume-Uni n’est pas négligeable (169). Alors que la France est le premier producteur mondial de voiliers, les anglais nous fournissent l’équivalent de 60 % des ventes de productions françaises.

 

On en restera là de ces constatations déprimantes, et on renverra le lecteur curieux à l’intégralité des tableaux statistiques sur le site gouvernemental avec les chiffres pour les dom-tom et les eaux intérieures : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Statistiques%20plaisance%202020v2.pdf

 

Screenshot 2020 11 29 la plaisance en quelques chiffres statistiques plaisance 2020v2 pdf 4