Ailleurs

Ton de balles au Balaton

Texte : auteur non divulgué 

Photos d'archives

 

Des pressions diplomatiques dont l'insistance dénotait la nature inamicale malgré les formes courtoises dont elles étaient formulées, nous empêchent de publier ici les révélations sur la Marine Afghane que nous nous étions promis de faire.
Vignes Lac BalatonNotre voyage en fut donc fortement écourté et nous nous retrouvâmes au bord du lac Balaton, qui présente au moins deux avantages, la possibilité d'y naviguer tant à la voile qu'aux avirons, mais aussi d'avoir ses coteaux alentours plantés de vigne fournissant d'agréables vins blancs que les vignerons proposent dans les buvettes au bord de l'eau. 

Image: le lac Balaton vu des vignobles

 
Ayant loué un dériveur, nous nous promenions agréablement dans un petit temps joliment ensoleillé, quand notre oeil fut attiré par des voiles qui cinglaient vers nous. La silhouette de l'embarcation nous parut familière. Lola of Skagen? Non, la voilure, même de loin, paraissait différente. Soudain ça nous revint : La Belle Poule!
La Belle PouleNous mîmes le cap droit dessus et tout ce confirmait, il s'agissait bien de notre monument national. Notre barcasse de louage n'ayant pas de pavillon, nous ne pûmes saluer le navire afin d'avoir l'immense plaisir de voir les matelots à la manoeuvre pour nous saluer en retour. Nous nous contentâmes d'un salut amical auquel il fut répondu de même.

Image: La Belle Poule


Le soir venu, attablés devant un petit blanc qui se laissait boire, nous reconnûmes accompagné d'un fier gradé de notre Marine, un personnage que nous avions connu, lui alors jeune homme et nous déjà un peu moins, gravitant autour du Quai d'Orsay. Les années l'avaient pourvu de cet embonpoint diplomatique qui fit beaucoup pour le rayonnement de la France.
On se reconnait, on s'attable et on devise en parlant du bon vieux temps. 
La conversation -nous l'y amenâmes- roula bientôt sur La Belle Poule en visite protocolaire en Hongrie. Nous interrogeâmes notre vieil ami et le galonné :

"Comment avez vous fait pour faire venir ce navire jusqu'ici?"
"C'est classé secret défense" répondit le super matelot.

Comme on ne voyait guère que ce dût l'être, mais qu'au contraire on eut dû se montrer fier de l'exploit, il nous vint à l'idée qu'il y avait peut-être anguille sous roche.
Un signe au vigneron et le pichet fut rempli de nouveau, vidé et rempli derechef pour être promptement revidé, etc. Nous n'y touchâmes qu'avec une modération finement dissimulée, autant dire que le diplomate et le marin furent les grands gagnants au lever du coude. C'est ainsi que, in vino veritas, nous eûmes le fin mot de l'affaire.
Le secret défense visait à couvrir l'autre navire que la France avait dépêché ici : un de ses sous-marins nucléaire. Pas moins. Comme il devait demeurer discrètement en plongée au fond du Lac Balaton, seule la goélette offrait une justification aux mesures prises pour que les conditions techniques de ce voyage ne fussent pas portées à la connaissance du public.

Le Redoutable

image : Le Redoutable


Nous crûmes qu'on se fichait de notre tête, mais le degré d'imprégnation de nos deux convives ne permettait pas qu'ils fisssent preuve de duplicité surabondante.
Notre ami oeuvrant dorénavant au Ministère de la Concorde Internationale, à la Sous-division pour le Maintien de la Paix, autrement dit le discret service qui s'occupe de la promotion de nos ventes d'armement, il faisait partie de la délégation qui s'efforçait de placer notre matériel avant l'échéance de la création d'une Marine Nationale Hongroise, voulue par les réglements d'harmonisation européenne. Les Magyars avaient bien argüé de sombres contingences géographiques pour se dispenser de leurs devoirs, et se seraient bien contentés de leur modeste flotte fluviale et leur bataillon d'artificiers militaires, mais les traités étant les traités, il convenait de s'y tenir et de doter enfin ce membre de l'Union Européenne des éléments nécessaires à la Défense Commune.
La France se devait d'aider son partenaire dans cette aventure nouvelle pour lui, et outre quelques corvettes et deux ou trois avisos que nos chantiers pouvaient livrer, les pourparlers allaient bon train pour qu'un porte-avion soit enfin présent sur ces eaux territoriales lacustres, et qu'une force de dissuasion s'y cache pour surprendre l'ennemi qui, attaquant avec la cavalerie, serait désarçonné de devoir mener une bataille navale.

Le reste de notre séjour se passa dans le guet d'une nécessaire sortie de l'eau du sous-marin nucléaire, la journée sur le lac, sillonant les eaux sur un voilaviron d'origine indéterminée, et le soir de la grève. Encore heureux qu'il ait fait beau et que les bords du Balaton soient plantés de vignes qui produisent quelques vins blancs qui se laissent boire, ce qui nous permit, outre de tuer le ver et le temps, d'avoir une justificaton à notre présence ininterrompue dans les guinguettes au bord de l'eau, scrutant le lac dans l'attente de l'apparition d'un périscope.
Très redoutableNotre espérance ne fut pas vaine, car un soir de brumes, nous pûmes apercevoir le sous-marin faisant surface dans son apparât de camouflage. 
Nous ne dévoilerons pas de photos compromettantes, mais la similitude étant étonnante, on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec le mystère d'un autre lac qui serait enfin résolu si nous n'étions tenu par un secret défense impératif.

 

 

 

Notes Danilusiennes :

1) Par respect pour le secret défense,  nous ne publions que des images d'archives.

2) La profondeur moyenne du lac Balaton est de 3,25m.

Musée du lac de Côme

Texte et photos : VAP

Vidéos : VAP et Museo della barca lariana

 

Il existe dans la partie nord du lac de Come, en Italie lombarde, un musée récemment réouvert après vingt ans de fermeture, où l'on découvre un nombre remarquable de vieux bateaux ayant flotté sur ses eaux. Le musée est aussi chantier naval de réhabilitation et sera centre d'accueil pour le championnat du monde de Vaurien 2019 en juillet. À cette occasion, un exemplaire "historique" de ce bateau viendra enrichir la collection.

Il faudrait un cadre plus large que ce blog pour décrire les bateaux rassemblés dans cette ancienne filature. Voici deux petites vidéos brutes de décoffrage pour donner une vague idée d'une partie où les avirons ont la part belle.

Ces belles coques ornées de leur baldaquin n'ont pas de voile,  des rameurs s'attelaient à la tâche pour la promenade , ou pour assurer un service de taxi comme d'autres superbes coques motorisées le font aujourd'hui.

bateu de pêche du lac de Côme Museo barca larianaBateau restauré Lac de CômeLes bateaux de pêche sont assez semblables à ceux qu'on trouve sur les autres grands lacs italiens. Un exemplaire dans son jus avec ses apparaux est visible en sous sol tandis qu'un exemplaire restauré et verni-ciré trône dans la halle d'entrée.

 

voile au tiers Museo barca lariana Voile lac de CômeSur des bateaux de pêche, on remarque des voiles rectangulaires ou au tiers , apparemment de petites dimensions par rapport à la coque si on compare à nos normes atlantiques. La voile n'était semble-t-il établie qu'au portant, le mat et la voile roulée prenant place au dessus de la "cabine" en toile sur arceaux très solides. A noter aussi une voile au tiers qui équipe une yole qui ressemble à celles d'Orta, un banc complémentaire sur l'avant permettant d'accueillir l'étambrai.

(cliquez sur les miniatures pour ouvrir les images dans un onglet)

Dériveur du lacde Cômedériveur lac de Cômecoussins et barre Lac de CômeDès l'entrée, un joli dériveur de construction locale qui comblerait nos amis de La Petite Plaisance du Musée Maritime de La Rochelle, s'exhibe dans toute sa splendeur, alors qu'un Dinghy 12 Internationnal n'a droit qu'au sous sol. Nous ne résistons pas à vous montrer l'astucieuse porte du coqueron qui devient une élégante table de pique-nique, et la barre bifide pour la bonne allonge.

 

Enrouleur sur tangonvue de l'enrouleur sur tangonParmi les curiosités, voyez aussi cet enrouleur de génois sur bôme qui demandait, du moins on le conjecte, un certain doigté dans les réglages. 

 

 

Le musée regroupe aussi des bateaux à moteur, des amateurs locaux se piquant de battre des records du monde de vitesse, et d'autres pièces rares comme la plus ancienne gondole vénitienne du monde dans son jus d'origine.

Lire la suite

La yole du lac d'Orta

Les barques d'Orta

Texte et photos : VAP (sauf carte postale ancienne italienne)

 

barques à OrtaTrois barques à Orta : l'ancienne, la même bachée et la pareille en plastique, mais privée de dossier passager.

Le lac d'Orta n'est pas le plus connu des lacs alpestres italiens, et tant mieux pour ses habitants, mais il servit probablement de voie de communication pour les riverains depuis aussi longtemps que les hommes eurent inventé le  bateau. Naturellement le moteur bruyant a remplacé le ploush-ploush des rames, mais on trouve encore de nombreux exemplaires d'un joli canot d'aviron. C'est ce qu'on voit de plus traditionnel aujourd'hui, une élégante yole construite à clins d'un bois qui ressemble à du pin, à ce qu'on peut deviner sur les exemplaires à peinture largement écaillée.

20190524 101142 compress18

On remarque immédiatement que rien n'est prévu pour gréer une voile ; quoique le lac s'étende sur 18km du nord au sud, il n'y a jamais que 2,5 km d'une rive à l'autre, au plus large, aussi ramer pour aller voir le village voisin est probablement plus rapide que de tirer des bords dans un vent atone ou contraire. Mais comme les mêmes canots sont présents sur le Lac Majeur notablement plus grand, à peine dix kilomètres plus à l'est, cette belle explication ne tient pas. Sur ce lac, justement, un propriétaire occupé au vernis annuel nous dit que le canot servait pour la pêche.

Cartolina lago maggiore isola bella barcaPeut-être en loisir, mais la construction et la forme font douter qu'il s'agisse d'un bateau de travail. D'ailleurs les bateaux de pêche ressemblent à l'image traditionnelle, avec  la coque aujourd'hui en plastique et élargie, poussée par un moteur hors-bord, encore que les avirons soient souvent présents permettant la nage frontale debout pour deux rameurs côte à côte.

Quelques affiches publicitaires du début du XXe siècle incitent plutot à n'y voir qu'un bel instrument de canotage comme c'était la mode. Le siège passager, très élégant, plaiderait pour une telle interprétation.

Les cotes ont été relevées sur un exemplaire exposé en plein air depuis longtemps chez les canotieri d'Orta, et souffrant de tous les maux  que les intempéries lui ont fait subir.

20190524 102336 compress39

Il s'agit d'une yole longue de 5m pour une largeur maximale de 1,35m, une coque élancée se terminant par un joli tableau arrière étroit en forme de verre à vin de 66cm de largeur au niveau du plat-bord, qu'on affuble d'un petit moteur de nos jours. La coque est construite à clin de 8mm d'épaisseur seulement. Il ne s'agit pas de contreplaqué mais bien de bordés de bois "massif", probablement d'un résineux.

20190524 102718 compress35

Il n'y a pas de quille, mais une sole étroite, 24cm au plus large, entourée de galbords de 16cm, puis de 6 paires de clins de 12cm de large se recouvrant sur 1cm. La coque est maintenue par 24 couples de membrure pliés fixés sur des varangues sciées. Les couples sont fins, 15mm x 20mm, et leur action est renforcée par une serre bauquière de 15mm x 50mm, et une serre de semblable section au niveau des galbords. La profondeur de la coque est à son maximum de 46cm. Il n'y a bien évidemment pas la moindre réserve de flotabilité.

20190524 102322 compress81Un banc de nage central fait face à un siège pour passager doté d'un élégant dossier amovible.  À l'arrière un autre banc complète la panoplie. Le pont avant doit pouvoir servir d'assise  pour un passager équilibrant ainsi les poids dans la barque. Un plancher non fixé repose sur les varangues, offrant un bon confort de circulation dans le canot, et accueille les crémaillères  pour le réglage des calepieds.

 

Le hasard n'a pas permis qu'on juge sur l'eau les qualités de ces yoles italiennes, qu'on appelle ici lancia , mais leurs mensurations plaident en leur faveur quant à leurs capacités à l'aviron sur les eaux calmes des lacs alpestres pour lesquelles elles ont été conçues.

 

la lancia di Orta

 

*****

***

*

 

Petits Bateaux (Small boats Monthly)

 Small Boats Monthly, autrement dit Petit Bateaux Mensuel, est une publication électronique américaine. Malheureusement en anglais, mais ils ont quelques bonnes raisons pour faire comme ça.

Collection Small Bboats MonthlyEn tout cas, pour ce qui nous intéresse ici, la partie rédactionnelle relative aux voilavirons est importante, tout aussi bien quant aux bateaux, que leurs aménagements bricolés, ou que des comptes rendus de navigations, très souvent solitaires avec camping dans la nature, tente à terre quand c'est possible ou cabanage.
Entre parenthèses, ils ont trouvé une place dans leur opus de décembre 2016 pour quelques pages de notre voisin, le journaliste nautique Jean-Yves Poirier, où il relate un Challenge Naviguer Léger dans les pertuis charentais, ce qui est exotique pour les lecteurs habituels de la revue.

L'abonnement coute moins de 3 dollars américains par mois, mais vous pouvez télécharger deux articles dans la collection de numéros disponibles avant que les cookies ne vous grisent la page en vous demandant de passer à la caisse. On ne peut pas leur en vouloir de vouloir gagner leur vie, mais comme d'habitude sur Internet, un peu de malignité permet de contourner le barrage.

 

Nous vous recommandons tout spécialement l'article sur l'adaptation de sièges coulissants sur des voilavirons permettant  l'usage des rames habituelles de l'embarcation. Ci-dessous une vidéo disponible sur Youtube.

Vous remarquerez que le rameur n'a pas les pieds au niveau des fesses comme sur les périssoires dédiées à l'aviron de compétition, mais réutilisent les cales pieds d'origine situés au niveau du plancher. Cet article se trouve ici : Sliding seat. Pour ceux que l'anglais rebute, en copiant le lien de l'article dans Google-traduction, un texte en presque français permet de comprendre de quoi ça parle. Evidemment il faut deviner ce que veut dire "chenilles" dans ce contexte et quelques autres plaisantes approximations, mais avec les photos on s'en sort. Voici un exemple d'un paragraphe traduit par Google :

"À seulement environ 20" de long, la plate-forme à siège coulissant est assez compacte pour ranger facilement. Le fait de ne pas avoir les stabilisateurs et les longues rames typiques des plates-formes coulissantes à siège coulissant garde la polyvalence d'un bateau à siège fixe. La possibilité la plus intéressante est peut-être d'utiliser ce toboggan compact avec un bateau à voile."

Rappelons que un pouce (") correspond à 2,54cm, et que un pied (') équivaut à 30,48cm. À vos calculettes!

PattensonbootsPour ceux qui ont quelques pataugeages à effectuer pour rejoindre leur canot ou pour aborder une berge de la Gironde ou de la Charente à marée basse, voici une solution pratique, aisée à loger (après nettoyage!) dans un coin du bateau. Cliquez sur l'image pour aller à l'article originel.

Ces patins à boue sont une variante des pousse-pieds utilisés pendant des lustres par les ostréïculteurs et éleveurs de moules charentais pour glisser sur la vase, mais le format est nettement plus compatible avec la modestie de nos embarcations, et même Jean-Bernard Forie se serait épargné quelques galères en optant pour ces sous-bottes.

 

Canal en FranceSi les cookies ne vous bloquent pas encore, vous pouvez aussi jeter un oeil sur cette page : voyage à travers la France en canot de voile-aviron .
Un couple de jeunes anglais ont construit un bateau pour aller de la Manche à la Méditerrannée par les rivières et canaux de France. Comme quoi l'aventure peut-être à coté de chez soi sur une coque de noix.

 

Allez, un petit dernier pour la route!

Le numéro d'avril 2019 contient un article du rédacteur en chef qui peut aider beaucoup de gens : comment faire des noeuds sur des cordes en élastique?

Vous avez essayé vos noeuds classiques de tout bon marin et ça ne marche pas. En fait il faut faire un noeud de Zeppelin pour les ajouts, et un noeud d'Angler pour confectionner une boucle.

Noeuds à voir sur Small Boats monthly avril 2019

 
noeud de Zeppelin                                   boucle d'Angler

 

   

 

****