mon bateau

Sharpie gaff

Un nouveau bateau

Le 06/05/2022

Texte et images: Miles D.

 

 

J’ai construit Le Water Rat en 2003: Rat d'eau/Water rat

C’était une construction compliquée et difficile : strip planking puis deux couches de placage diagonal : voir www.whisstock.com  – sail boat plans – open boats - #055 – here is a short slide show of Le Rat d’Eau in build.

J’ai ajouté la petite cabine en 2013, mais elle n’est pas très spacieuse !!

Tempimaged4bmi0

Echelle de bord (2)

Le 01/02/2022

Texte et photos: VAP

 

Après la théorie, la mise en application….

Nous envisageons un « périple » en Méditerranée l’été prochain et sommes en cours de préparation du bateau. Diverses choses doivent être effectuées, et parmi elles, la réalisation d’une échelle de bord qui nous permettra de profiter de la température agréable de la Grande Bleue.

Galley Box

Le 15/06/2021

Dans le cadre de la pratique du voile-aviron, le sens pratique séculaire de nos amis britanniques les conduit à imaginer toutes sortes de choses pour améliorer le quotidien à bord.

Img 20180626 073203597

N’en déplaise à notre appétence pour la gastronomie, ce sont eux qui sont les spécialistes pour imaginer de quoi faciliter la confection de repas à bord, qui permette également le stockage du matériel de cuisine et du repas, et accessoirement de préparer un thé ou un café chaud.

Ils utilisent souvent une « galley box », que l’on pourrait traduire par « boite à popote » qui permet de dépasser la salade maison dans une boite en plastique, le sandwich, la boite de sardines…

Pour une sortie à la journée, le problème ne se pose pas, mais cette boite peut s’avérer utile pour une croisière, une sortie de plusieurs jours.

De nombreux articles sont facilement accessibles sur la toile (il suffit de taper le terme sur son moteur de recherche préféré), mais en anglais pour la quasi totalité.

Différents modèles existent, plus ou moins élaborés, de différentes tailles et formes, qui permettent d’adapter facilement celle que l’on envisage de concevoir et de construire en fonction de l’utilisation que l’on envisage, du type de repas que l’on souhaite pouvoir faire, de la configuration de nos canots.

Quelques vidéos pour aller plus loin (elles sont en anglais, mais on peut, pour celle de Roger Barnes au moins, faire apparaître des sous-titres en suivant la « procédure » indiquée en bas de page) :

Une présentation de la « galley box » de Roger Barnes (avec son aimable autorisation) :

Une autre vidéo qui illustre la fabrication d’une boite de ce type (en s’inspirant du modèle présenté par Roger vu dans la précédente vidéo) :

 

La "procédure" pour traduire le propos de Roger dans sa vidéo: Sous titre

 

Echelle de bord

Le 15/05/2021

Avec les beaux jours qui vont revenir, les navigations estivales vont sans doute être aussi, pour certains, le temps de baignades autour de nos canots.

Si se mettre à l’eau ne pose pas de problème particulier, la gravité aidant, remonter sur nos canots peut s’avérer problématique, du fait à nouveau de la gravité qui a tendance à développer une force que notre musculature et la forme lisse de nos carènes ne permet pas de compenser.

Dans notre rapport avec la mer, on sait qu’il ne faut pas lutter, mais plutôt trouver une solution d’évitement contre les forces de la Nature.

Aussi, dans cette optique, le soutien d’un appendice extérieur s’impose : une échelle, bien utile pour remonter au sec.

Une fois définie la problématique, le plan s’annonce plein de contradictions : une échelle oui, mais suffisamment solide et pratique pour pouvoir être utilisée facilement et supporter notre poids, suffisamment compacte pour pouvoir être logée dans nos canots de manière commode.

Si on trouve facilement dans le commerce de « magnifiques » produits en inox ou en aluminium, ils restent onéreux et sont souvent inadaptés à la facture de nos jolis canots.

Alt boarding laddersphoto by west marineL’option « échelle de corde » peut être séduisante au premier abord mais s’avère, à l’usage peu fonctionnelle : le pied sur le « barreau » inférieur a vite fait de se retrouver sous la coque nous contraignant à une position très inconfortable et peu amène à nous faire conserver notre flegme naturel …

Une solution correspondant à l’esprit « voile-aviron » réside peut être dans la conception et la fabrication de cet appendice.

Certains s’y sont déjà penchés, et on peut relever cet exemple émanant d’un Sud-Africain qui a conçu et testé cette échelle pour son canot, un Drascombe. Cet exemple a été reproduit aux Pays Bas, entre autres.

Bien entendu, il demande à être adapté à la forme particulière de chaque coque, mais permet de comprendre le système.

Il utilise du simple contreplaqué, des charnières inox, des vis ou boulons, et un peu d’huile de coude.

L’avantage réside dans le repliage de cette échelle qui lui permet d’être compacte, et donc d’être stockée facilement dans nos petits bateaux.

Capture d e cran 2021 04 19 a 10 53 39Attention, sur le plan, ce sont des mesures impériales qui sont indiquées, à « traduire » en mesures métriques comme dans le tableau ci-contre (petit exercice mathématique plein de subtilités, bon pour des neurones confinés …) :

1e1ab6cc41620f18b50d115728c0bbea

Il n'y a plus qu'à s'y mettre...

Img 2001

Aménagements sur Skellig1

Le 01/05/2020

Quelques améliorations sur Chico Mendes, un Skellig 1

J'ai effectué plusieurs modifications pour mieux vivre et naviguer sur Chico Mendes.

Banc coffre

Un banc-coffre dans le cockpit : Il permet d'abord de ranger ce dont on a besoin souvent (ciré, gourde, crème solaire, carte, biscuits…) pour l'avoir sous la main.  Il permet aussi de s’asseoir plus près de l’axe du bateau ; ce qui est très utile pour ne pas « contre-giter » dans les vents très faibles et les allures portantes.

Renvoi ecoutes de foc

Voici mon dispositif pour le renvoi au barreur des écoutes de foc. Réglages et virements de bord sont facilités pour les navigations en solitaire :
J'ai fixé à l'arrière du puits de dérive une pièce de bois percée de 2 filières, et un taquet coinceur facilement largable

La suppression des taquets fixés au mat : Après 2 ruptures de mat, au niveau des trous de passage des boulons de fixation des taquets et pontets,  j’ai racheté un tube alu neuf,avec la ferme intention de ne pas le percer dans la partie basse. Les drisses et autres bouts qui tirent verticalement passent maintenant dans des poulies fixées au pont, puis sont renvoyés vers des taquets fixés eux aussi au pont, ou dans le cockpit.

Renvois drisses
Sur cette photo on voit le côté tribord, avec la drisse de GV dans la grande poulie noire, et dans la petite poulie inox la balancine (de la GV, qui est bômée) .
De l’autre côté (à bâbord) il y a un dispositif analogue, pour le palan d’amure de GV et pour la drisse de foc.

Couchette démontable : Elle est en 4 éléments en CP de 5 mm, renforcés en dessous par des longerons (petits tasseaux).  Ils s’appuient simplement sur le banc-coffre et sur 2 traverses amovibles en red cedar (très léger et imputrescible).  La largeur disponible entre les bancs dans le cockpit ne permet qu’une place. Pour utiliser aussi la surface des bancs -et obtenir 2 places- il aurait fallu donner à la couchette la même "tonture" que celle des bancs (ils ne sont pas plans), ce qui aurait rendu difficele le rangement de ces éléments.

Couchette demontable

Une fois séparés ces 4 éléments plans se rangent 2 par 2 de chaque côté du puits de dérive. (photo c-dessous)

Couchette demontee et rangee
      NB : c'est tout neuf. je ne l’ai pas encore utilisée en bivouac ! 

J’ai adopté la bôme de GV pour mieux déployer la voile au portant,et j’y ai fixé un dispositif de prise de ris rapide (voir ici)

J’ai installé un système de blocage de barre pour naviguer barre amarrée pendant des réglages à l’avant ou pendant le pique-nique, pour mettre en panne, etc.

Et j’ai installé des planchers plats dans les coffres pour que les rangements -et surtout les recherches- soient plus faciles.

Je n’ai pas encore trouvé comment assécher les fonds entre coque et cockpit car ils sont difficilement accessibles.  Si quelqu’un a un bon dispositif je suis preneur !

À bientôt en mer !

 

Dans Mon bateau
Zeu baute sandbaggy

mon voilier SandBaggy

Le 01/04/2019

 

Zeu baute arcachon 2017Serge n'en est pas à son premier bateau, et celui là est loin d'être le plus gros, mais lorsqu'il manifesta auprès du vendeur son intérêt pour le Sandbaggy, celui-ci, un rien inquiet, le mit en garde: "ce n'est pas un bateau pour un petit vieux". Il y avait de la marge, Serge vient à peine de fêter ses quatre-vingt ans.

 

 

Texte : Serge C.

Photos: VAP et copies d'écrans.

 

Voici mon petit topo donc sur Zebôte, ce superbe Sandbaggy dont je suis devenu acquéreur il y a 2 ans, acheté au propriétaire d’un chantier de voiliers très affûtés à Hennebon. Ce bateau lui servait d’annexe sur palan pour son motor boat dans le golfe du Morbihan et il s’amusait avec lui à la voile de temps en temps. Mais c'était trop lourd comme annexe.

Je lui ai demandé d’installer des tolets et des avirons, pour en faire un voilaviron, et suis passé prendre le bateau (1500 euros ...mais la voile n'était pas neuve).

J'ai navigué avec ce beau jouet à Andernos et à La Rochelle avec mes camarades vapistes, après avoir remplacé vergue et bôme en alu affreusement lourd par du carbone pour la vergue et un mât de planche à voile pour la bôme interminable.
Le mât qui pesait une tonne fut changé pour du carbone également (5kgs!) et une nouvelle voile couleur tan, donc vieille-marine, que m'a  fabriqué mon neveu Sylvain, voilier à Douarnenez, est arrivée fin Mars. Cette voile au tiers bômée ne fait que 12,5 m2, soit 1,5 m2 de moins que celle d'origine, avec 2 bandes de ris.

 

Zebote : l'hiloire en cours de fabricationCerise sur le gâteau, Patrick,mon excellent ami vapiste et «bricoleur» de génie (si,si!) m’a fait de magnifiques hiloires vernies en 3 couches de contreplaqué collées en forme, qui affinent la ligne du bateau et protègent des embruns et autres entrées d’eau indésirables. L’accastillage est optimisé pour pouvoir régler la tension à l'amure et prendre des ris en semi-automatique depuis le cockpit sans aller faire le gugus acrobate sur le pont avant (à mon âge!) et une balancine double fera office de lazzy-jack.

Forcément après tout ça, une peinture de coque est prête pour le printemps et comme un peu de confort ne messied pas, on installera des coussins en kapok sur chaque bord montés sur velcro, ainsi que des poches de cockpit pour vhf et autres bricoles de sécurité. image : l'hiloire en cours de fabrication. (cliquez sur l'image pour voir en grand)

Et voilà une nouvelle jeunesse pour ce bateau attachant et pour son propriétaire qui commence à en avoir bien besoin.

***

Sandbaggy yawl[ note danilusienne : Zebôte était déjà avec sa vieille voile distendue le bateau le plus rapide de notre flotille. Sa dérive camenbert de 80kg lui donnant la stabilité nécessaire pour équilibrer une voile de 14m². Mais on voit sur Internet une image du sandgaggy encore plus toilé! Le mat est reculé et un grand foc semble presque doubler la voilure, tandis qu'une queue de malet fait le pendant au bout dehors pour reculer le point de tire de l'écoute. Nous n'avons pas vu Zebôte dans cette configuration. De toutes manières son tableau arrière serait si loin devant nous qu'on ne distinguerait rien! ]