Vie de l'association

Ici sont regroupés les articles sur la vie de l'association Voile-aviron dans les Pertuis

Le vent soufflait une embellie

Texte et photos :  Y.G-G & Vap

 

Les bateaux de VAP côtoient dans le hangar de la base nautique de Port Neuf à  La Rochelle ceux de l'association Les Plates, école de voile, certes, mais pas que. Évidemment ils se côtoient aussi souvent dans la baie, mais ce mardi 11 septembre 2019,  c'est à quatre voiliers en flottille mixte VAP-Les Plates qu’une agréable sortie a eu lieu pour volontairement naviguer ensemble dans la brise, une jolie force 4 la plupart du temps.

Chico Mendes voile-aviron

 

La flotille comprenait outre un Skellig, un Skerry Raid, un Bay raider 17 et un des  deux vénérables Major aux couleurs des Plates.

"Chico Mendès" est un Skellig-1 particulièrement optimisé, mais qui, aux dires de son propriétaire, embarque beaucoup d'embruns, en dépit de la hauteur de son hiloire, esthétique mais modérément efficace. Cependant le bon force quatre de ce jour lui allait bien et il a pu se transformer en studio de prise de vue, mis en panne (avec le foc à contre et la barre sous le vent) pour que les autres bateaux puissent virevolter autour de lui pour une séance photos très expressive.

 

En conséquence, il n'y a pas de photos de "Chico Mendès" ce jour là, et nous ressortons une image d'archives.

"Josepha", une des très rares Bay raider 17 en contre-plaqué, est venue en habituée ( comme elle file à l'anglaise, on dit "elle"). On la reconnait aisément à sa voilure fractionnée, foc, grand-voile très apiquée et tape-cul, comme celle des Drascombe, anglaises elles aussi, auxquelles on ne la confond pas du fait d'une carène moins bananée. Elle est le seul canot de la flottille de ce jour à n’avoir pas eu besoin de réduire la voilure. Ses ballasts ont fait merveille pour le garder dans ses lignes et chevaucher dans cette mer.

Img 2094 compress20

Serge avait délaissé son redoutable Sandbaggy pour "Jonathan", son tout nouveau Skerry Raid aux vernis irréprochables. Dès force 4, il convient de prendre un ris pour tenir seul cette coque légère  dans le clapot rochelais. C’était sa première sortie aux mains de son nouveau maître. Avec sa légèreté et ses formes évasées il ne lève pratiquement aucun embrun. Quand Serge l’aura bien en mains il nous montrera souvent son … non !  Pas son tableau puisqu’il n’en a pas, mais son gouvernail !

Img 2075 compress26

Le Major fabriqué jadis par le chantier Silvant présente, à peu de  choses près, les dimensions de la Caravelle de Herbulot, mais avec une étrave pointue ; pourtant on a l'impression d'un plus gros canot. Les Plates en possède deux en état de navigation. S'il est possible de mener seul le Major, avec deux personnes à la manoeuvre à  bord,  on peut en tirer plus aisement le potentiel.

Dériveur Major - les Plates, La Rochelle

Le Major, qui s'appelle "Le New", barré par Patrick B. montre toutes ses qualités. On le voit ici passer au ras de l'objectif en embuscade sur Chico-Mendès. Robuste dans la brise et le clapot, il a malheureusement dû faire demi-tour plus tôt que prévu en raison de la défaillance d’une goupille du palan d’écoute de GV.

Major des Plates, Port-Neuf, baie de La Rochelle

 

Cette petite sortie en commun ayant comblé les participants, finalement c'est une première à renouveler.

***

Site VAP fin 2018

Quelques informations relatives au site de VAP pour finir l'année 2018

À la même époque l'an dernier nous espérions que la remontée de fréquentation de notre site Internet continuerait lors de cette année 2018.
Pour mémoire, un précédent site hébergé dans un ensemble plus large dédié à des associations nautiques avait été déclaré "infesté" par Google, à tort ou à raison. Quoiqu'il en soit, la sanction fut une baisse drastique et rapide de la fréquentation de nos pages.

Fréquentation du site

Une reconstruction totale début 2017 avait colmaté les voies d'eau et permis une remise à flot honorable en fin d'année.
Mesurée avec les mêmes outils, la progression s'est poursuivie jusqu'en aout où nous avons enregistré plus de 2000 connexions dans ce mois avec une pointe à plus de 100 connexions le 12 (Les connexions multiples à la même adresse IP la même journée ne sont comptées que pour une seule). Depuis il semble que la courbe ait atteint un plateau dont la hauteur varie autour de 1500 connexions par mois, soit une cinquantaine par jour.
Au vu du nombre estimé de voilavirons en France, quelques milliers dans les hypothèses les plus optimistes, on ne peut guère espérer beaucoup plus pour un site si spécialisé qui n'est abondé en article que toutes les deux semaines environ.
Huit rédacteurs (neuf si on inclue Mikael Storer dont on a traduit un article en français avec son accord) ont collaboré à l'élaboration de ces pages au cours de l'année, soit environ trois articles par rédacteur. Cette élaboration collective a permis que des pages aux tons divers sur des sujets variés relatifs à la pratique voile-aviron animent le site. Que toutes ces plumes en soient remerciées.

Page d'aide

Une page d'aide est désormais disponible à partir du menu de haut de page.
L'entrée du menu s'appelle "AIDE", nous espérons que ce soit suffisamment clair, et que le contenu de la page le soit également, bien que, comme personne ne prend le temps de se servir de ce genre de béquille, ce ne soit finalement pas très important.

Recherche dans le site

L'organisation de la plupart des pages étant du type blog, c'est à dire un classement chronologique comme un journal, il s'ensuit que retrouver un article auquel on a échappé ou qu'on désire revoir, peut sembler un parcours du combattant.

  • Le système de recherche intégré ne traite que les titres qui ne contiennent pas toujours une clé pertinente.
  • Un système de menu "pages du blog" a offert des entrées dans les rubriques plus significatives, et demeure praticable compte tenu du nombre encore restreint de pages, mais on arrivera bientot à saturation.
  • Un début de repérage par mots clés est apparu récemment en bas de la colonne de droite de la page générale. Tous les articles anciens n'ont pas bénéficié de ce "tagage", mais ce sera bientot chose faite. Ce système ne s'avèrera pas parfait en lui-même car il dépend pour beaucoup de la pertinence de l'attribution de mots clé à un article, ce que chacun peut améliorer en envoyant une remarque au webmestre.

Mais on peut espérer que la conjonction des menus déroulants, du nuage de "tags" et la recherche dans les mots des titres, rendra plus praticable la plongée dans les profondeurs anciennes. D'autant qu'un avantage collatéral du système de "tags", est l'appartion d'une rubrique "articles similaires" en bas d'un article consulté ;  sont ainsi affichés les débuts des pages partageant un même mot-clé indexé, comme vous pouvez le constater immédiatement au bas de celle-ci.

Travaux pratiques

 Nous vous proposons comme séance de travaux pratiques, de rechercher les pages relatives à la "Ronde des Pertuis". Ce sera un excellent avant gout de la Ronde qui est en cours de préparation pour, a priori, le mois de juin 2019.

  • Si vous tapez ronde des pertuis dans la boite de recherche (en haut à droite du bandeau), vous obtiendrez 21 résultats dont quelques uns intéressants mais peu pertinents, car la recherche se fait sur deux mots clé : ronde et/ou pertuis.
  • Si vous tapez "ronde des pertuis" entre guillemets, vous obtiendrez une seule référence.
  • Si vous êtes attentif en suivant les sous-menus du menu déroulant vous trouverez la "ronde 2008", si vous êtes curieux vous essayerez aussi "la gavotte des pertuis"
  • Si vous cherchez dans les "mots clé" (en bas de la colonne de droite) vous obtiendrez l'affichage, dans le panneau central, des pages qui ont été marquées du "tag" Ronde des Pertuis. Leur nombre va dépendre du nombre de pages qui auront été indexées ainsi, plus ou moins judicieusement, quand le webmestre aura pris le temps de le faire.

En attendant il vous souhaite une très bonne année 2019.

 

Moteurs et remorques

Partage de connaissances

Dans la grande halle à bateau de la base nautique de Port-Neuf (La Rochelle), par un pluvieux et venteux samedi de décembre 2018, on profite des compétences de Thierry et du renfort d'un ami des Lasses Marennaise spécialiste des lubrifiants, pour compléter les connaissances en matière d'entretien des petits moteurs de nos bateaux, ainsi que celui, plus simple mais tout aussi fondamental, de nos remorques routières.

Cours dans la grande halle vap
Une grosse dizaine de participants attentifs, venus même d'assez loin pour certains, dont notamment des voileux d’associations amies, comme ceux des Lasses Marennaises qui se sont joints à ce petit stage mécanique. 
L'enseignement s'est fait par la pratique, mais pour aider la mémoire un petit manuel avait été concocté et distribué à chaque participant.

Reservoir moteur

Non ce n'est pas un cubi de rosé! c'est un réservoir de moteur

Le matin fut consacré à la révision moteur, vidange, graissage, et vérification de tout ce qui a pu souffrir durant les navigations et l'entreposage entre deux sorties.

​Une pose déjeuner permit aux esprits de se réoxygéner, avant que certains profitent de l'occasion pour mettre en pratique en vérifiant leur propre moteur, et que d'autres passent aux joies du démontage des moyeux de roues.

Autour du moyeu

Merci aux sachants qui ont transmis leurs connaissances, d’être venu du fond des terres avec leur matériel, outils, bac d’essais, graisse et huile de coude!

Thierry présente sa pompe à l'huile d'embase made in maison.
Pompe a huile d embase moteur nautique  

L'accord était unanime, il faut continuer ce partage de connaissances entre amis, il est donc probable que d'autres ateliers seront programmés dans l'année.

Les documents techniques vont faire l'objet d'une publication réservée aux adhérents sur cette page subtilement appelée: documents techniques.

Manuel moteur Voile Aviron Pertuis

Semaine du Nautisme

La semaine du Nautisme à La Rochelle s'est déroulée du 6 au 10 juin, dans le bassin du vieux port au coeur de la ville.

Stand base port neuf reduite

Voile et Avirons dans les Pertuis y tenait un stand en compagnie des autres associations du site de Port-Neuf, pour lequel un logo avait été créé pour cette occasion.

Comme c'est bien normal c'est l'école de voile Les PLates, qui a attiré le plus de demandes, mais pour notre part nous avons eu des contacts avec un nombre encourageant de personnes intriguées puis intéressées par nos bateaux et notre forme de navigation. Un petit canot à voile au tiers, le "Black Pearl", construit à petites lattes, était exposé conjointement à des kayaks. Il attirait les regards et incitait les badauds à discuter.

Trois de nos voilavirons par ailleurs ont tourné tous ces jours pour offrir  des "baptèmes" gratuits à différents publics et le bilan à chaud semble très positif, plusieurs personnes découvrant la voile ou la redécouvrant ("jai fait un peu d'optimist autrefois") manifestant leur désir de continuer l'expérience.

Semaine nautisme baptemes

Photo : notre trois bateaux faisant découvrir la voile.

Le seul dommage enregistré fut la casse du mât d'Amzer-Zo sur une survente un peu musclée, comme quoi c'était vraiment de la navigation pour de vrai.

Petites sorties hivernales à la voile

Carrousel de voilavirons

 

Ça s’est passé cet hiver.

Même si le climat rochelais n’est pas des plus rudes, la saison hivernale se prête assez mal à la navigation sur nos petits canots, et on n’ose même pas parler de cabanage ou de camping sous tente légère au fond des marais.

Quoique ça démange. Aussi pour que nos embarcations prennent un peu l’air marin, une fois par mois si le temps l’autorise, on met à l’eau à Port-Neuf, on traverse la baie et on va faire un petit tour entre les tours du Vieux-Port. Ce n’est pas l’aventure du siècle, certes, mais bien agréable.

février 2018 La Rochelle

Un petit carrousel de nos voilavirons dans le périmètre restreint du vieux bassin, c’est un joli spectacle pour le badaud et un exercice amusant pour le barreur. La vraie difficulté c’est d’en sortir : le vent déjà capricieux autour des deux tours est en général pile dans le pif de nos canots entre les deux batiments et s’allie habituellement au flot montant pour obliger à des manœuvres savantes pour se tirer du mauvais pas. Et pas question d’attendre le jusant, car il n’y aurait plus d’eau à Port-Neuf pour accoster et remonter les bateaux sur leur remorque.

Entrée dans le Vieux-Port de La Rochelle

Photo : l'entrée au port vent arrière, c'est plus facile que d'en sortir.

Bien sûr on peut armer les rames, comme nos amis du club d'aviron de mer qui font souvent le même voyage, d’ailleurs on s’y voit parfois contraint, mais quitte à faire les vieux-beaux avec nos voiles au tiers, autant pousser la coquetterie jusqu’au bout et s’en servir pour égayer les spectateurs qui guettent le moment où le bateau réglé pour le près très serré, va quand même reculer dans le port. L’astuce pour se sortir de ce mauvais pas c’est de virer au bord du quai à l’abri relatif de la Tour de la chaine et tenter la diagonale pour virer sous l’autre tour avant les traitres pieux de bois déjà submergés. Évidemment on ne gagne pas à tous les coups, c’est là tout l’intérêt, surtout pour ceux qui regardent.

Voile au tiers dans le vieux port

Maintenant la flotille de VAP prépare ses sorties d'été, mais lorsque la bise sera revenue et qu'on nous demandera ce que nous faisions aux temps chauds : nous naviguions. Vous naviguiez! et bien recommencez maintenant.

***

Jour de la galette

Samedi 13 janvier le site nautique de Port-Neuf qui héberge plusieurs associations a vu se réunir celles-ci pour une réunion galette en commun. 

Image partagée par Patrice Bernier sur FaceBook

Ce devait être aussi l'occasion d'une sortie en mer, mais la température annoncée en avait refroidi plus d'une et d'un. Mais pas tous. Le kayak club a mis à l'eau sinon une cohorte, au moins une bonne escadrille de leurs embarcations.

Finalement il n'y avait pas grand monde dans la baie de La Rochelle, outre nos kayaks sus dits, on nota un groupe de compétiteurs à l'entrainement sur des dériveurs légers, un esquif collectif d'aviron de mer, un quarteron de jeunes véliplanchistes (pieds nus!) et deux -moins jeunes- Vapistes sur un (fort beau) voilaviron qui n'ont même pas eu froid..

Comme quoi c'était faisable et les absents ont eu tort!

Un peu d'ordre dans le menu

État du site en décembre 2017

Le site précédent de l'association Voile aviron dans les Pertuis ayant été infesté par quelque bestiole peu recommendable était devenu infréquentable puis quasi inacessible. Il a fallu tout reconstruire début 2017, mais les billets nouveaux où les anciens republiés quand on a pu les retrouver n'avaient pas donné lieu à un classement systématique permettant de s'y retrouver au delà du système chronologique, qui n'est pas le plus pratique qui soit.

Bien sûr il y a la fonction "recherche" en haut à droite de la barre du menu ; hélas la recherche ne s'effectue que dans les titres, ce qui est très limitatif.

Dans l'espoir de faciliter la consultation des articles un peu anciens auxquels on a échapé ou qu'on voudrait revoir, de nouvelles catégories ont été ajoutées pour permettre un affichage plus satisfaisant du menu "billets". Dans l'état actuel, il est opérationnel, c'est à dire que les sous-menus sont suffisamment nombreux pour que tous les titres puissent s'afficher.

Les cales, par exemple, sont devenues un catégorie à part entière, les articles relatifs aux voiles sont regroupés dans le menu "les voiles", ce qui à défaut d'être original présente l'avantage d'une certaine pertinence, il en va de même pour "les rames", rubrique encore peu développée, et une case "des bateaux" regroupe des articles relatifs à divers bateaux de voile-aviron, qu'il ne faut pas confondre avec la rubrique "notre flotille", qui concerne les canots des membres de VAP, et qui est accessible dans le menu propre à l'association qui se trouve à gauche de la page.

Copie ecran site vap 1

Un an après le début de la reconstruction, nous n'avons pas retrouvé tous les lecteurs qui venaient sur l'ancien site et que la menace de virus avait fait fuir, mais dans les tous derniers mois, nous avons presque atteint les chiffres de fréquentation des années d'avant. Ce lectorat croissant nous conforte dans l'effort entrepris et nous espérons que dans l'année 2018, non seulement nous aurons dépassé les résultats antérieurs mais que de nouveaux lecteurs manifesteront leur intéret pour la navigation économique et variée que permettent les canots de voile-aviron dont la polyvalence participe pour beaucoup au charme qu'on y trouve.

Et que quelques uns de ces lecteurs, avec ou sans bateau personnel, nous rejoindront à Voile Avirons dans les Pertuis.

Séquence tire-bouchon.

Qui ne s'est pas trouvé prêt aux meilleures agapes, à terre ou sur un canot en attendant la marée, le pâté dégoupillé et le pain prêt à s'en prendre plein la tranche, quand quelqu'un s'écrit "Qui a le tire-bouchon?"

Au lieu de laisser la grise mine remplacer la rougeur du coup de soleil, laisser se dégrader l'ambiance du groupe par des reproches croisés, et le moral descendre en tobogan, apprenez maintenant le geste qui sauve.

Il ne s'agit de rien de moins que remplacer l'oublié tire-bouchon en queue de cochon par une simple lame de couteau, suffisamment étroite pour pouvoir s'insérer dans le goulot d'une bouteille. Vérifiez bien ce point avant de vous laisser séduire par un objet coupant "outdoor" quelconque totalement inadapté à cet ouvrage crucial, malgré d'éventuelles qualités par ailleurs.

Lame tirebouchon

 

Il est prudent d'utiliser un couteau à lame fixe ou doté d'un système de sécurité sérieux, genre cran d'arrêt ou virole, afin d'éviter que le couteau se referme sur vos doigts auxquels vous avez probablement la faiblesse de tenir. L'outil type est l'Opinel à virole n°8, bien affuté.

Repérez le sens des fibres du liège et incisez fermement en plantant la lame verticalement dans la bouchon ; il s'agit de couper la matière grace à un léger mouvement alternatif d'avant en arrière de la lame pour faciliter la coupure et la pénétration. Quand la lame est entrée d'environ la moitié de la longueur du bouchon, et que le liège est coupé jusqu'à un bord du goulot, retirez là, infligez une rotation d'un demi tour à la bouteille pour recommencer l'opération de l'autre côté pour parfaire la fente. Cette rotation n'est nécessaire que pour les lames qui ne sont coupantes que d'un seul bord, mais reconnaissons qu'elles sont la majorité.
Quand tout le diamètre est correctement fendu, on peut commencer l'opération extraction! La lame toujours enfoncée dans le bouchon, la bouteille fermement tenue par une de vos mains puissantes, le manche du couteau pareillement entouré de votre autre main puissante, commencez à tourner le couteau dans la plaie. Miracle, le bouchon initie son élévation, comme s'il y avait un pas de vis.
Quand un morceau substanciel du bouchon est visible hors du goulot, enserrez de votre main la plus habile bouchon et couteau et continuez la rotation jusqu'à l'audition attendue du bruit d'une bouteille qu'on débouche!

La video qui suit montre cette phase finale. Notez comme le petit doigt que n'ont négligé ni les pianistes ni les dactylos oeuvrant jadis sur des machines mécaniques, tient fortement le bouchon tandis que l'index fait de même sur le manche du couteau, tandis que le majeur et l'annulaire font semblant de tenir la lame mais en réalité sont juste attentifs à ne pas la toucher.

 

La méthode ici enseignée par l'exemple par un éminent professeur, a  été testée immédiatement par un jeune marin à la satisfaction de tous les convives.

 

 

 

 

 

 

Préparation de la saison à Port-Neuf

Nettoyage cale port neufLes marins et bénévoles sont venus nombreux pour cette journée de préparation de la base nautique de l'anse de Port-Neuf à La Rochelle.

Trois des cinq associations se sont mobilisées autour du nettoyage de la cale de mise à l'eau, de la tonte de la pelouse et du rangement du hangar. Tout devait être près pour accueillir les jeunes pour le stage de voile des vacances scolaires de printemps. Sous l'impulsion du comité de pilotage, les bénévoles n'ont pas hésité à mouiller la chemise en repoussant la vase qui ne manque pas d'envahir la cale sous l'effet des marées.

Après l'effort, le réconfort ; qui comme souvent passe par la case festivité. C'est donc autour de BBQ que les marins des associations des Plates, les Kayaks et les voile-avirons se sont regroupés montrant que la dynamique collective prend de plus en plus sur la base nautique.

 

Nouveau site Internet pour Votre organisation

Votre association se dote d'un nouveau site internet : Naviguer Autrement. Ce site vous permettra de suivre et de découvrir Voile-Aviron dans les Pertuis et de rester en contact avec nous. Il permettra également aux adhérents d'être informé des prochains événements, assemblées générales et de toute l'actualité de l'asso !

Ce site est actuellement en construction, mais nous travaillons activement pour que VAP se dote d'un site web complet et utile pour ses visiteurs et adhérents !

Nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site !