Longueur des avirons

Texte : Daniel M.
Photos : Danielle R. ; copies d'écran modifiées ; VAP ; lien direct vers site Marco Dessardo.

Comment calculer la longueur des rames selon John Harris

Article Hharris longueur des avirons


John Harris, le patron de CLC-boats, créateur du Skerry et nombre autres embarcations légères (représenté en France par Arwen Marine) a écrit en 2014 un article relatif aux longueurs des avirons sur des canots à siège fixe, paru dans WoodenBoats, une des revues américaines qui s'intéressent aux petits bateaux comme les nôtres. La problématique des sièges coulissants étant volontairement écartée du propos.
Il n'est pas question ici de traduire intégralement cet article, d'autant que l'obtention de l'autorisation devrait s'avérer compliquée entre les droits de l'auteur et ceux de la revue. Mais rien n'empêche d'en faire un résumé. Vous trouverez bien entendu les références de l'article en anglais en bas de cette page.

Les conseils courants pour choisir une paire de rames tiennent compte du seul paramètre de la largeur du bateau, avec une marge d'appréciation inexpliquée. Mais, remarque John Harris, il faut s'intéresser aussi à la hauteur du franc bord, ainsi qu'à la taille du rameur qui conditionne la hauteur du banc et son éloignement des dames de nage ou des tollets. [note danilusienne : L'age du capitaine ne semble pas un critère pertinent, donc il sera inutile de le calculer.]
Comme la plupart de ses confrères avec qui il avait discuté du problème, le père du Skerry a utilisé une méthode infaillible, il essaya jusqu'à ce que ça tombe bien. Comme il ne trouvait pas que ça avait l'air scientifique, il se lança avec des règles, une calculette et un gros tableur, et il a mesuré une douzaine de canots, pris des photographies à différents moments de la nage et étudié tout ça sur son ordinateur. L'idée était d'arriver à un "algorithme simple pour la longueur des rames et un ensemble de règles pour positionner les sièges en relation avec les dames de nage".

Aviron sur la Seudre

Caractéristiques du canot

En tenant compte de la hauteur du franc bord et l'analyse de sa table de petits bateaux connus pour avoir de bonnes proportions pour la nage, John Harris est arrivé à la formule suivante:
 

  • soit A la largeur du canot au niveau des tollets ou dames de nage (calculée en pouces (inches))
  • soit B la hauteur entre l'eau et le haut du support d'avirons (en pouces)
  • alors la longueur optimale (en pouces) serait égale à ((A+B)+9)x 1,34

Pinassot capbretonCette longueur permet que l'immersion de la pelle soit correcte, et que les mains se croisent légèrement pour un meilleur bras de levier.
Le merveilleux de l'histoire c'est que les paramètres sont les mêmes pour des mesures en système métrique si on les exprime en centimètres.

Une page du site de "CLC boats" offre un petit logiciel qui vous propose une longueur d'aviron en fonction

  • de la largeur du canot
  • et de la hauteur du francbord,

et calcule alors automatiquement les préconisations pour :

  • la  différence de hauteur entre le  siège et le point d'appui des avirons,
  • ainsi que la distance entre le bord avant du siège et l'axe des dames de nage.

Caractéristiques du rameur

John Harris a remarqué que les données qu'il calcule correspondent bien à "75% de l'humanité" (plus probablement 75% des habitants des USA). Mais les personnes plutot petites (notion floue même en logique floue) ont les épaules plus basses dans le bateau que les grands, ce qui les oblige à lever trop haut les mains vers leur cage thoracique ; ils auraient donc intéret à utiliser des avirons plus longs. A contrario, les grands ont des problèmes avec le genoux trop relevés qui se prennent des coups de manche d'aviron à chaque passage ou alors ils ne peuvent pas sortir les pelles de l'eau. Ils auraient besoin de rames plus courtes ce qui est contre-intuitif.
La solution consiste à remonter le siège pour les petits et de le baisser pour les grands.
Quand il s'agit de son propre bateau, c'est bien une idée à mettre en oeuvre.
Comme dit Harris " rien ne transforme plus une nage agréable en marche forcée qu'un siège inconfortable". Par bonheur son enquète montre que beaucoup de canots se révèlent bien adaptés, et le calcul qu'il en tire indique que la hauteur entre le siège et l'assise de la rame doit être égale, en pouces (inches), à la largeur entre les dames de nages ou les tollets mulitipliée par 1,17. Sur un Whitehall, le calcul théorique donne 7" ; un individu qui mesure entre 5'6" et 6'3" serait à l'aise dans ces conditions [en métrique cela donne 7"=17,77cm, 5'6"=167,4cm,et 6'3"=190,5cm).

Vous trouverez la page de calcul ici : https://www.clcboats.com/ext/screen-f781f4b64b.html#

 

Calcul avirons 1

Un petit coup d'oeil sur le programme sous jacent nous montre que la hauteur entre le siège et l'assise de la rame doit être égale, en centimètres, à la largeur entre les dames de nages ou les tollets mulitipliée par 0,17. De même que la distance horizontale recommandée entre le bord (coté genoux) du siège et l'axe des dames de nage est égal à la largeur du bateau multipliée par 0,22.

Mais l'auteur précise ailleurs dans son texte qu'un banc de nage doit être assez large pour que chacun puisse s'auto-adapter en fonction de sa taille, donc s'avancer ou se reculer facilement de quelques centimètres. De toute manière un banc large sert plus facilement de table pour le picnique à bord, on gagne sur tous les tableaux!

 

Fuge Sculpture de Marco DessardoJohn Harris a ensuite essayé son algorithme sur divers bateaux et en conclut qu'il fonctionne bien pour les carènes normales, mais que si vous dessinez une coque bizarre, il faut vous attendre à des résultats bizarres.

---

Sculpture de Marco Dessardo
Cliquez sur l'image pour voir plus grand

 

 

Liens:

 

 

 

avirons