Vie de chateau sur l'Erdre

 

Par Petrus Gastus le 23 Septembre 2010

Chateau d erdre

 

Le week-end du 17 au 19 septembre 2010 a été l'occasion d'un mini raid en eaux intérieures sur l'Erdre que nous avions baptisé "la Vie de Châteaux au bord de l'eau".

Sur l erdre

Trois bateaux et quatre marins étaient au RDV. Jean-Baptiste C sur "Pointe d'Ail", une plate de l'Aiguillon. Se nouveau membre s'est illustré tant par sa bonne humeur que par ses qualités de campeur de l'extrême (un concurrent sérieux pour Christian et Yves) !

 

 

Michel P sur Piou, son Moorskoul  bien connu des Rondeurs 2010 étaPiou dans la brumeit en grande forme. Il était venu pour inaugurer son système de cabanage et les températures des nuits étaient au RDV. Enfin Doody recevait pour la deuxième fois (après la Fête de la moule), Marc Cavalier, grand chasseur hapnésite qui découvre le véliramage et qui va nous rejoindre et ainsi compléter la liste des membres équipiers de VAP (à vos mail pour les inviter). Bref cette mini rando a trouvé un écho plus favorable chez les nouveaux que chez les anciens VAPistes.

 

Petit descriptif de la ballade : 

Pointe d'AilDépart de LR vendredi à 15 h et mise à l'eau pour 18 H une petite nav d'heure trente nous a conduit au port de Sucé sur Erdre. Petit ponton gratuit 48 h avec les restaurants face à la rivière. Nous n'avons donc pas manqué l'occasion de faire une bonne bouffe dans l'un d'entre eux. Après ce repas, montage des cabanages et dodo.

Le matin nous décidâme de ne prendre que 2 bateaux car Pointe d'ail n'est pas taillé pour le près. Une longue journée sur l'eau nous a amené sur les plaines de Maserolles où nous avons trouvé un lieu de bivouac extrêmement sauvage. Notre ami Jibi en a profiter pour dormir sous une bâche par 5 à 6 degrés.Marc dans la brume

C'est dans une brume fantomatique que nous avons appareillé pour une grande descente de la rivière en direction de Nantes. Le vent n'étant pas de la partie, c'est au moteur que nous avons rejoint Nantes sans toutefois atteindre le centre ville. Les nombreux châteaux rencontrés nous ont consolé des 2 h de moteurs. L'après midi a aussi eu pas mal de godille à l'essence. De retour à Port Jean nous nous sommes quittés en prenant date pour un débrif et pour préparer quelques articles, ainsi, peut-être, qu'une édition 2011 au Printemps.